Proposition de plan de communication pour CERCO

I. INTRODUCTION

La conduite des réformes politiques et institutionnelles concourant à la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation et l’amélioration du fonctionnement de l’administration sont des missions essentielles du Ministère de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat. Dans la perspective d’appliquer les dispositions inscrites dans l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali, la révision de la Constitution demeure un impératif, d’où la création par le gouvernement du Comité d’Experts pour la Révision de la Constitution suivant le décret N°2016-0235/PM-RM du 20 Avril 2016.

Le Comité d’Experts pour la Révision de la Constitution est chargé d’élaborer l’avant-projet de loi portant révision de la constitution en vue notamment : de prendre en compte les clauses de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali issu du processus d’Alger qui ont valeur constitutionnelle ; de valoriser les acquis des précédentes tentatives de révision constitutionnelle et de corriger les insuffisances de la Constitution.

Au regard des objectifs qui lui sont assignés, sa mission apparaît laborieuse surtout dans un contexte de sortie de crise socio-politique, considération faite de la situation sécuritaire précaire et instable du Mali.

C’est dans le souci de l’appuyer dans sa démarche que le présent plan de communication est proposé pour partager les motivations de la révision de la constitution avec toutes les composantes de la nation malienne, sa nécessité pour une meilleure prise en compte de leurs aspirations afin que cette nouvelle tentative aboutisse à un référendum avec l’effet escompté.

II. OBJECTIFS DE COMMUNICATION

Dans le but de l’implication effective de tous les acteurs au processus qui se veut inclusif, la communication a pour objectif principal de promouvoir les échanges à travers l’information et la sensibilisation. Plus précisément, l’exercice de communication vise à :

 Anticiper les interprétations non fondées de la révision de la constitution (la constitution est juste réformée pour intégrer les dispositions de l’accord, elle prévoit la division du pays ou le fédéralisme etc.) ;
 Informer, sensibiliser et outiller les parties prenantes sur les enjeux des réformes constitutionnelles en cours ;
 Impliquer et favoriser l’adhésion des acteurs à la démarche du comité en droite ligne avec les orientations du Président de la République et du Gouvernement;
 Créer de la visibilité et la lisibilité autour des actions du comité ;
 Donner des réponses aux inquiétudes du public cible sur le processus de la révision de la constitution en mettant en avant ses avantages dans le contexte actuel et répondre des insuffisances.

III. CIBLES

• Opinion nationale et internationale
• Institutions de la République
• Organisations de la société civile
• Partis politiques
• Légitimités traditionnelles
• Partenaires Techniques et Financiers
• Elus communaux et régionaux
• Représentants de l’Etat
• Personnes ressources
• Médias

IV. ACTIONS DE COMMUNICATION

Ces activités s’étalent sur une période de six (06) mois eu égard au mandat du comité. Elles sont entre autres :

– l’animation mensuelle de points de presse avec les médias nationaux et internationaux ;
– la publication de communiqués, d’articles et publi-reportages via la presse écrite et en ligne ainsi que les réseaux sociaux ;
– la médiatisation des consultations avec les acteurs concernés par le processus
– la diffusion de bande-annonce et des magazines TV ;
– la participation à des débats thématiques radiophoniques et audiovisuels ;
– l’élaboration de supports de communication.

V. CONCLUSION

En définitive, le dialogue est sans conteste le facteur de réussite du processus de révision de la constitution qui permettra au peuple malien de corriger les imperfections de l’actuelle loi fondamentale et de surmonter les défis liés à la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale au Mali dans un esprit constructif.

Ce plan est non exhaustif, mais reflète une démarche cohérente, orientée vers les objectifs du Comité d’Experts pour la Révision de la Constitution qui doit concevoir un projet de loi pertinent tenant compte des attentes de toutes les parties prenantes. Le succès de son exécution découlera de l’implication judicieuse des membres internes d’une part et de son financement à travers le budget affecté d’autre part.

Une agence conseil et assistance en communication pourra être approchée pour mettre en œuvre certaines activités à travers les canaux appropriés.

TABLEAU DE BORD DU PLAN DE COMMUNICATION Comité d’Experts pour la Révision de la Constitution

ACTIVITES PARTENAIRES /CIBLES PERIODE MONTANT EN F CFA
Juin Juillet Août Sept Oct. Nov.
1. Conférences de presse (6) Médias (nationaux et internationaux)
2. Publication des messages clés dans les journaux AMAP et journaux quotidiens d’information
3. Couverture Médiatique, Bande d’annonce & magazines ORTM
4. Débats thématiques audiovisuels (6) ORTM
5. Débats thématiques radiophoniques ORTM, Chaîne 2 et radios privées
6. Supports de communication (Kakemonos, plaquettes, dépliants, affiches, panneaux, banderoles) Prestataires de service
Total

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *